Menu

Approche d'investissement

Nous appliquons une approche d'investissement multi-stratégies qui combine une analyse fondamentale robuste avec une expertise approfondie des instruments financiers.

Nous opérons sur différentes classes d'actifs (actions, crédit et volatilité) et les investissements sont rigoureusement sélectionnés pour se concentrer sur les événements, les catalyseurs et les opportunités d'arbitrage. Combinant une analyse approfondie avec une solide expertise en gestion des risques et en trading, nous nous concentrons sur la fourniture de rendements idiosyncratiques et non corrélés.

Le capital est alloué, par le comité d'investissement, aux meilleures idées générées en fonction du cycle économique, des conditions du marché et des inefficiences de marché. Les idées sont classées en différentes stratégies: volatilité, actions, crédit et trading.

  • Stratégies de volatilité
  • Stratégies sur actions
  • Stratégies de crédit
  • Stratégies de trading

ARBITRAGE D'OBLIGATIONS CONVERTIBLES
L'arbitrage d'obligations convertibles consiste à acheter une obligation convertible, c'est-à-dire un titre émis par une société qui peut être converti de la dette en actions à divers prix et à divers moments. Il existe de nombreux types d'obligations convertibles, y compris les obligations convertibles dites « mandatory » qui ont des caractéristiques de conversion ou de remboursement prédéterminées et fixes. La nature hybride des obligations convertibles, combinant à la fois les caractéristiques des titres à revenu fixe et des actions, peut être exploitée par un arbitrage lorsque le prix de l'obligation convertible diffère de la somme de la valeur de chacun de ses composants. Les investisseurs peuvent acheter (ou vendre) l'obligation convertible avec un escompte (ou une prime) par rapport à sa juste valeur et couvrir un ou plusieurs de ses composants. En général, des possibilités d'arbitrage se présentent lorsque l'option sur actions incorporée dans l'obligation convertible est, pour diverses raisons, évaluée différemment de celles des options pures équivalentes qui peuvent exister sur le marché. Par conséquent, la composante actions est souvent couverte par la vente à découvert de l'action ordinaire sous-jacente.

ARBITRAGE DE VOLATILITÉ
L'arbitrage de volatilité est une approche d'investissement qui cherche à exploiter les écarts de prix de la volatilité entre des instruments connexes. Par exemple, il est assez fréquent que des possibilités d'arbitrage existent entre les warrants émis par une société à ses actionnaires et les options équivalentes correspondantes disponibles sur le marché. On en tire parti en achetant le bon de souscription et en vendant l'option équivalente correspondante. Cette stratégie particulière est appelée "arbitrage de warrants d'entreprise". En général, les gestionnaires qui se concentrent sur l'arbitrage de la volatilité ont tendance à maintenir des portefeuilles neutres par rapport au marché et peuvent profiter de la tendance de la volatilité à osciller autour d'une moyenne.

TRADING GAMMA
Le trading gamma est une approche d'investissement qui cherche, par la négociation d'options et d'autres instruments dérivés, à tirer profit des perturbations prévues ou imprévues des marchés financiers, telles que les krachs boursiers. Pour déterminer une opportunité de gamma trading, les gestionnaires comparent la volatilité implicite intégrée dans une option avec la volatilité récemment réalisée afin d’identifier une décote. L'analyse fondamentale est utilisée pour essayer de déterminer la cause de la décote et les catalyseurs potentiels d'un changement significatif de la volatilité.

ARBITRAGE SUR FUSION-ACQUISITIONS
Une stratégie d'arbitrage sur fusions est une stratégie de situations spéciales centrée sur les opérations de fusion et d'acquisition annoncées. Les opérations consistent généralement à prendre une position longue sur les actions de la société cible et, dans certains cas, selon que l'opération est une offre en espèces ou en actions, une position courte correspondante sur les actions de l'acquéreur. Les investisseurs évaluent la probabilité des différents scénarios et le calendrier de réalisation et cherchent à saisir la décote sur la complétion de transaction, c'est-à-dire toute valeur qui sera réalisée une fois la fusion réalisée avec succès.

SITUATIONS SPÉCIALES
Une stratégie de situations spéciales consiste à négocier les titres d'une société impliquée dans un événement important prévu sur le marché des capitaux ou "situation spéciale". Il peut s'agir par exemple de scissions, de désinvestissements, de réorganisations, de liquidations, de restructurations et de rachats d'actions. Par le biais d'analyses de scénarios, les investisseurs évaluent la valeur prévue des titres à la fin de la transaction, le temps qui sera probablement nécessaire avant la fin de la transaction et la possibilité que la transaction ne soit pas conclue du tout. L'incertitude qui entoure ces situations particulières crée des opportunités d'investissement pour ceux qui tentent d'anticiper correctement leurs résultats. Des bénéfices peuvent être générés en achetant les titres avec une décote par rapport à la valeur à laquelle ils seront réalisés à l'issue de la transaction.

STRATÉGIES DE LONG/SHORT ACTIONS AVEC CATALYSEURS
Une stratégie de positions long/short en actions implique la construction d'un portefeuille de positions acheteuses et vendeuses en actions, parfois complétées par des produits dérivés. Les investisseurs tentent d'ajouter de la valeur principalement par la sélection des actions et la détermination des événements de l'entreprise qui peuvent agir comme catalyseurs des changements de valorisation. La sélection des actions repose principalement sur l'analyse fondamentale des entreprises. Les actions perçues comme sous-évaluées sont achetées et les actions perçues comme surévaluées sont vendues à découvert. Les gestionnaires chercheront aussi parfois à jouer un rôle d'activiste en matière de gouvernance et de choix stratégiques afin d'essayer de déclencher des catalyseurs.

STRATÉGIES DE VALEUR
L'investissement de valeur est une approche qui consiste à acheter des actions dans des sociétés qui sont perçues comme étant significativement sous-évaluées par rapport à leur juste valeur intrinsèque. En appliquant cette approche, les investisseurs sont souvent incapables de déterminer un catalyseur immédiat qui pourrait déclencher la convergence du prix de l'action vers sa juste valeur. Toutefois, une analyse fondamentale suggérant une sous-évaluation significative présente des opportunités de profit à plus long terme. Les investisseurs de valeur identifient souvent des entreprises opérant dans des secteurs matures et générant de forts flux de trésorerie ou des entreprises à petite capitalisation.

ARBITRAGE SUR LA STRUCTURE DU CAPITAL
Une stratégie d'arbitrage sur la structure du capital est basée sur l'évaluation des inefficiences entre les différentes composantes de la structure de capital d'une même société ou d'une société liée. Ces inefficiences de valorisation présentent des opportunités de valeur relative, soit au sein de la structure de la dette, soit entre les actions et les titres de créance de la société. Les investisseurs qui appliquent cette stratégie cherchent à tirer parti des écarts de valorisation au sein de la structure du capital d'une société en prenant une position longue sur le titre sous-évalué et une position courte sur le titre surévalué.

STRATÉGIES DE LONG/SHORT CRÉDIT
Les stratégies de crédit long/short consistent à identifier les opportunités de valeur relative entre les titres de sociétés de secteurs ou d'industries similaires. Les opportunités ne sont pas motivées par la réalisation d'un événement et n'impliquent pas les titres d'entreprises qui sont ou risquent d'être en difficulté. Ces opportunités de valeur relative sont identifiées par une recherche fondamentale approfondie sur le crédit, dans le cadre de laquelle les investisseurs cherchent à saisir la divergence ou la convergence des écarts de crédit entre les titres de sociétés de secteurs similaires.

RESTRUCTURATIONS
Les stratégies de restructuration consistent à acheter des titres, souvent des titres de créance, d'entreprises qui sont (ou sont susceptibles d'être) en faillite et qui se négocient donc à un prix nettement inférieur à leur valeur de remboursement ou à leur juste valeur. Les investisseurs détermineront, sur la base d'une recherche fondamentale, d'un scénario et d'une analyse des risques, une compréhension claire du cadre juridique entourant la faillite de l'entreprise en question et si le prix des titres ne reflète pas la valeur intrinsèque de l'entreprise.
Les restructurations seront souvent des processus très longs et impliqueront une implication proactive dans la gestion financière et opérationnelle de l'entreprise. Elles peuvent également impliquer d'importantes procédures judiciaires pour améliorer et cristalliser la valeur sous-jacente.

STRATÉGIES QUANTITATIVES SUR ACTIONS
Cette stratégie analyse la dynamique des actions à court et à long terme afin d’identifier les momentum de prix sur différentes échéances. Elle les combine avec des méthodes systématiques, qui modélisent l'intuition des traders, pour anticiper la persistance de la dynamique de cours ou identifier très tôt de nouveaux candidats de portefeuille. La stratégie permet de récolter une prime de risque supplémentaire tout en fournissant un élément de gestion du risque utile.

SUIVI SYSTÉMATIQUE DES TENDANCES
Cette stratégie vise à fournir des rendements absolus sur un horizon de moyen à long terme en utilisant un système de trading algorithmique pour identifier les tendances des différents marchés. La stratégie combine une vision d'investissement à long terme avec une diversification géographique et technique. Elle est mise en œuvre au moyen de plusieurs modèles avec différents horizons temporels dans toutes les catégories d'actifs et à partir d'un univers de plus de 2000 actions liquides. Cette stratégie est principalement utilisée comme un outil de gestion des risques au sein du BG Master Fund.


MACRO TRADING
La stratégie est basée sur l'interprétation des grandes tendances macroéconomiques mondiales. Elle est mise en œuvre au moyen d'instruments liquides et dans toutes les catégories d'actifs. Cette stratégie est principalement utilisée pour tirer profit des événements macroéconomiques et compense sa nature directionnelle en maintenant une asymétrie positive par l'utilisation d'options et une gestion stricte des risques.

BG Groupe

Découvrir

Nos fonds

Découvrir